Change language

Thank you for supporting glass!

The registration procedure has been completed. From now we will keep you updated with all Friends of Glass activities and achievements.

Je pense que le verre est bon pour moi, pour ma famille et pour l’environnement.

Cliquez sur l’une de ces icônes pour nous rejoindre:

S’inscrire par e-mail

J'aimerais être informé des actualités et mises à jour du site Friends of Glass (vous pouvez vous désinscrire à tout moment).

(vous pouvez vous désinscrire à tout moment).

En rejoignant Friends of Glass, vous acceptez nos Termes et Conditions

Thanks for your subscription!
Your'e almost there!

We've sent an email to your address. Please confirm this subscription by clicking on the link in the e-mail. Only one more step to go!

Sorry, but your e-mail address already exist!

Please check out your e-mail account if you already received a confirm mail for subscribing Friends of Glass.

Sous la mer, et dans votre verre

Sous la mer, et dans votre verre

Vous recherchez un excellent vieux vin? J'espère que vous n'avez pas peur de vous mouiller les pieds! Yannick Heude, caviste de la Cave de l'Abbaye Saint-Jean, a constaté que son vin, vieilli dans des bouteilles de verre immergées dans la mer, avait gagné en maturité et en rondeur. Pour en savoir plus sur ce fascinant procédé rendu possible par le verre, plongez dans cette histoire maintenant!

Améliorer la qualité du champagne est un défi que les vignerons français ont lancé il y a plus de mille ans. C’est aussi celui de Yannick Heude de la cave Abbaye Saint-Jean à Saint-Malo: il a ainsi convaincu Michel Drappier, producteur de champagne, de stocker une partie de son vin sous la mer. Au début de juin 2013, 600 bouteilles en verre de champagne Drappier Brut Nature ont été placées sous 15 mètres d’eau dans la baie de Saint-Malo, ceci pour une durée d’un an.

Yannick Heude a commencé ses expériences d’immersion de bouteilles en 2004. Chaque année depuis, avec trois de ses collègues, il immerge environ 600 bouteilles de vin dans la baie. Les tests avec les vins rouges et blancs ont donné de très bons résultats.

La température au fond de la mer est d’environ 10°C, égale à celle d’une cave profonde pour conserver du champagne. Cependant, c’est l’effet des vagues et des marées sur les bouteilles de verre qui accélère la maturation du vin. Phénomène que les producteurs scandinaves Akavit ont remarqué quand ils ont envoyé des fûts de leur liqueur de la Norvège vers l’Australie et que certains fûts revinrent par accident. La saveur de l’Akavit s’était améliorée de façon spectaculaire, phénomène que les distillateurs ont attribué aux mouvements du bateau. Aujourd’hui, les plus grandes marques d’Akavit font encore voyager leur liqueur sur des navires.
Tous les vins de Yannick Heude étant stockés dans des bouteilles en verre, il est facile de comparer les bouteilles conservées en cave et celles immergées. Il s’agit du même vin, dans un conditionnement identique ; seules les conditions de stockage sont différentes. Le verre protège le vin, et est suffisamment robuste pour résister à l’effet des courants sous-marins.

« C’est incroyable! » dit Yannick Heude. « Nous étions loin d’imaginer une telle différence de saveur entre les bouteilles immergées, et celles restées dans le chai des propriétaires de différents domaines. La robe ne comportait pas de différence marquante, peut-être un peu plus de profondeur; le nez, était plus puissant, plus aromatique, plus fruité; la bouche avait plus de volume, plus d’arôme, elle donnait l’impression d’un accomplissement, et finissait sur une sensation fraîche et minérale. » Le Champagne Drappier Brut Nature sera sorti de l’eau en juin 2014. Il faut espérer que la dégustation se révélera aussi bonne que les années précédentes.