Change language

Thank you for supporting glass!

The registration procedure has been completed. From now we will keep you updated with all Friends of Glass activities and achievements.

I believe that glass is good for me, for my family, and for the environment.

Click on one of the icons to join us:

Join by E-mail

I'd like to be kept informed with Friends of Glass news and updates

(You can unsubscribe at any time.)

By joining Friends of Glass, you accept our Terms and conditions

Thanks for your subscription!
Your'e almost there!

We've sent an email to your address. Please confirm this subscription by clicking on the link in the e-mail. Only one more step to go!

Sorry, but your e-mail address already exist!

Please check out your e-mail account if you already received a confirm mail for subscribing Friends of Glass.

Les conteneurs à verre se transforment en oeuvres d’art !

Les conteneurs à verre se transforment en oeuvres d’art !

Un vent artistique souffle sur les conteneurs à verre ! On les connaissait supports de communication, jouant la carte de l’intégration urbaine. Voilà qu’ils sont devenus oeuvres d’art le temps d’une performance en plein air, réalisée par de jeunes graffeurs.
Une initiative de Verre Avenir, d’Eco-Emballages et de la Communauté Urbaine de Bordeaux, à l’occasion du 40e anniversaire du recyclage du verre.

Une nouvelle image du tri, jeune, motivante… et haute en couleurs

Le dimanche 14 septembre 2014, sur le parvis de la Maison éco-citoyenne de Bordeaux, de jeunes artistes urbains sont venus exprimer leurs talents créatifs, transformant une dizaine de conteneurs en oeuvres d’art. Ces bornes de collecte sont ensuite exposées, avant d’être installées dans différentes communes de la communauté urbaine.
Des animations pédagogiques et ludiques étaient organisées pour valoriser le geste de tri auprès des petits et des grands, un concert gratuit clôturait ce moment festif.
En débanalisant le conteneur et en rajeunissant son image, cette performance artistique invite les citoyens à regarder « autrement » les bornes d’apport volontaire : un élément de mobilier urbain attractif et utile à tous, puisque chaque tonne de verre triée fait économiser jusqu’à 130 euros à la collectivité.

La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) s’engage pour relancer la collecte sélective, et plus particulièrement la collecte du verre

La CUB a été l’une des premières collectivités à s’engager en faveur du tri, en lançant dès 1994 la collecte sélective des emballages ménagers sur son territoire. Vingt ans plus tard, elle affiche des performances solides : en 2013, parmi les 13 principales agglomérations françaises, la CUB est ainsi à la 7ème place pour le tri du verre (15 500 tonnes triées, 22 kg par habitant, soit au total plus de 32 millions de bouteilles) et à la 3e place pour le tri des autres emballages.
Il devient pourtant nécessaire d’anticiper pour renforcer la performance de la collecte et du recyclage, véritable enjeu stratégique dans une métropole régionale qui dépassera le million d’habitants en 2030.
C’est pourquoi la CUB et Eco-Emballages ont signé le 10 septembre 2014 un acte d’engagement pour relancer la collecte sélective des emballages ménagers, et tout particulièrement la collecte du verre, qui peut encore progresser.

Trois objectifs principaux sont visés :

  • Installer de nouvelles bornes de tri du verre et diminuer les coûts de collecte ;
  • Mettre en place des dispositifs de collecte pour tous les autres emballages, adaptés à chaque zone et type d’habitat, notamment dans le cadre des nouveaux projets d’habitat collectif ;
  • Sensibiliser les habitants par une communication de proximité et mobiliser les relais.

La CUB : l’exemple même de l’économie circulaire

De la collecte du verre à la fabrication d’une nouvelle bouteille, la boucle du recyclage fonctionne dans un rayon de 25 kilomètres.
Les 15 500 tonnes de verres collectées en 2013 sur le territoire de la CUB sont d’abord traitées et préparées dans le centre de traitement d’Izon, dans le Libournais. Ce site ultra moderne intègre les technologies les plus récentes et les plus évoluées.
Le calcin obtenu est ensuite recyclé dans la verrerie OI de Vayres, toujours dans le Libournais. 270 personnes travaillent dans cette verrerie qui contribue à l’économie locale au travers de ses différents fournisseurs et prestataires. Le verre recyclé représente plus de 80 % des matières premières utilisées pour produire 350 millions de bouteilles par an. Elles sont essentiellement destinées aux producteurs de vins de la région de Bordeaux.